Le Blog-Notes

Une pensée libre

Le Président oxymore

Posted by Lionel Sugier sur 7 mai 2017

Pardon si tu le sais déjà, mais un oxymore c’est, dans la même phrase, deux termes contradictoires qui se côtoient, par exemple « un silence assourdissant », ou l' »obscure clarté » de Corneille.

Tu viens d’élire (sans moi, mais je ne t’en blâme pas) un Président oxymore.

Dans sa profession de foi, que tu as (normalement) reçue dans ta boîte aux lettres quelques jours avant le second tour de la récente élection présidentielle, M. Emmanuel Macron écrit, en page 4, parmi ses propositions pour la France, sur la colonne de droite :

  • Pas plus de 12 élèves par classe dans les CP et CE1 des zones prioritaires
  • Investissement massif et réorganisation de l’hôpital

En page 3, sous une belle photo de soldats en treillis vus de dos, il écrit : « investissement conséquent dans nos forces de l’ordre, leur réorganisation ».

Tu me diras, tout cela est plutôt bel et bon, mais on ne voit pas l’oxymore.

Retour en page 4, colonne de gauche cette fois :

Baisse de 60 milliards des dépenses publiques.

Alors, on fait comment ? Tu le vois maintenant, l’oxymore ? Je te fais pas un dessin, hein ?

Pour t’en convaincre si tu ne l’es pas encore, réécoute son discours. Tu sais, celui qu’il a fait devant personne, son premier comme Président, on se croirait le soir des voeux, manque juste la Marseillaise à la fin… À environ 4’15, il dit pratiquement dans la même phrase « Je ne me laisserai arrêter par aucun obstacle » puis « j’agirai avec détermination et dans le respect de chacun« . Ah bon. Même le respect de ceux qui oseraient faire obstacle à sa détermination ? Il oxymorise pas un peu là, ton nouveau Président ?

Et bon. En plus d’être un Président oxymore, notre nouveau grand leader est un Président marionnette à fil. Regarde comment se ruent sur lui depuis son élection (et même avant…) des types comme Valls, Juncker, Cazeneuve, Le Maire et j’en passe. Chacun sa ficelle.

Ceci dit je ne te reproche pas d’avoir voté pour lui, je comprends la peur que tu as eue de voir l’autre gagner l’élection, peur trrrrès largement alimentée par les medias. Et je comprends que tu puisses me reprocher d’avoir voté nul au second tour, tu sais au début (lire l’article précédent) j’étais parti pour m’abstenir. Au moins je suis allé voter. Donc abstiens-toi de me tirer dessus, ou alors mets des balles à blanc.

Après tout, si les Français avaient voulu MLP, ils l’auraient eue, et on serait entrés en résistance. Ils ont voulu Macron (je t’accorde que c’est un moindre mal, accorde-moi que c’est un mal quand même) et bon, on va, eh ben… entrer en résistance !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :