Le Blog-Notes

Une pensée libre

Archive for juillet 2016

La plus belle chanson du monde de la semaine (27)

Posted by Lionel Sugier sur 31 juillet 2016

bébé musicien

 

Septembre rose, paroles et musique de Hubert-Félix Thiéfaine, sur son album Eros Über Alles (1988).

Publicités

Posted in Sur nos platines | Leave a Comment »

Malaise local n° 2

Posted by Lionel Sugier sur 22 juillet 2016

voisins vigilants

Voisins, soyez vigilants ! Les vigiles arrivent !

Un dispositif qui portait initialement le nom de « voisins vigilants » a été rebaptisé « participation citoyenne ».

C’est bien, ça, participation citoyenne. C’est hyper positif. C’est même assez redondant.

« Participation », ça veut dire qu’on participe. On n’est pas des boeufs. On est conscients, les élus tiennent compte de notre avis, on est en plein dans la démocratie participative, c’est presque nous qu’on décide ! Et en plus on ajoute « citoyenne », ça veut dire qu’on est des vrais, des purs, des concernés, des responsables, que c’est presque nous qu’on décide ! Ah ben ouais, heu, « participation » et « citoyenne » finalement c’est un peu pareil, c’est un peu deux fois la même chose…

Conformément à ce qui se passe avec le langage depuis déjà des décennies, on  a encore une fois totalement édulcoré une formule afin de la faire passer pour ce qu’elle n’est pas, voire pour le contraire de ce qu’elle est.

Au départ, donc, on a le concept de « voisins vigilants ». Un dispositif qui se présente sous forme de contrat, officiel, signé, entre la police ou la gendarmerie, une commune et des habitants volontaires. Volontaires pour surveiller leur quartier, jeter un oeil sur les maisons fermées des voisins partis en vacances, avertir la police ou la gendarmerie de toute circulation suspecte, etc. C’est-à-dire que l’on confie par contrat le travail de la police ou de la gendarmerie au quidam moyen.

Il y a déjà des volontaires.

Mais le concept change de nom. L’adjectif « vigilants » faisait sans doute un peu trop penser au substantif « vigile », connoté négatif. Donc on invente la « participation citoyenne ». Et il y a toujours des volontaires (sans doute les mêmes, puisqu’on leur a expliqué que le but ne changeait pas). On leur a même proposé une formation.

Ce qui fait que, à Saint Christol lez Alès, où j’ai l’habitude d’habiter, vous allez avoir dans certains quartiers (pas tous, et c’est tant mieux !) un citoyen référent, qui va s’occuper de vos affaires même si vous ne le souhaitez pas, qui va rôder autour de votre maison s’il pense qu’il s’y passe quelque chose de louche, qui va choisir les bons voisins des mauvais, qui va devenir le commissaire de quartier comme au bon temps de la Chine de Mao, qui va décider de ce qu’on peut faire ou ne pas faire dans la rue selon qui le proposera.

Bien sûr j’exagère un peu, mais ce dispositif peut aboutir à toutes sortes de dérives, et à une prise de pouvoir d’une seule personne sur tout un quartier. Une personne qui aura l’aval de la municipalité et de la police.

On n’a pas besoin de ça à Saint Christol. C’est une petite ville. Les voisins se connaissent. Lorsque quelqu’un part en vacances, chacun autour jette un oeil. Bien sûr, cela n’empêche pas qu’il y ait des cambriolages, mais le dispositif « participation citoyenne » ne l’empêchera pas davantage et augmentera l’animosité parmi les habitants du même quartier. L’entraide, la réciprocité, l’empathie entre voisins existent déjà. Pas besoin de vigiles institutionnels.

Voisins, soyez vigilants ! Virez vos vigiles !

Posted in Actualité, Saint-christol | 3 Comments »

La plus belle chanson du monde de la semaine (26)

Posted by Lionel Sugier sur 21 juillet 2016

musicpaix

Imagine, paroles et musique de John Lennon, dans son album Imagine (1971).

On l’entend partout, elle fédère, c’est bien. Je rappelle simplement que dans les paroles Lennon proposait d’imaginer qu’il n’existe aucune cause pour laquelle tuer ou mourir, d’imaginer qu’il n’existe aucune religion, aucun enfer, aucun paradis, juste un ciel au-dessus de nous.

Posted in Actualité, Sur nos platines | Leave a Comment »

Malaise local n°1

Posted by Lionel Sugier sur 20 juillet 2016

conflit d'intéret

Sur un bulletin municipal, on souhaite toujours la bienvenue aux entreprises qui se sont récemment installées. C’est la moindre des politesses, et si c’est pour elles un peu de publicité gratuite, cela relève de l’accueil qu’une ville doit à des personnes nouvellement arrivées, qui ont créé un ou plusieurs emplois, qui sont susceptibles d’en créer d’autres et qui participent au dynamisme de la commune. Et puis c’est une information pour les habitants.

Dans le dernier bulletin municipal de Saint Christol lez Alès (petite ville où j’ai l’habitude d’habiter), journal qui s’appelle à Saint Christol et qui porte le numéro 26, paru en juillet 2016, on peut s’informer en page 30 de l’installation de trois nouvelles entreprises sur la commune. La page 30 est partagée en trois colonnes, les trois entreprises sont présentées sur la colonne de gauche, fond gris, logos et prestations en rouge, rose et noir. On peut donc dire que chaque entreprise nouvelle dispose d’un neuvième de la page.

Quand on referme le journal, on tombe sur une (grosse ?) surprise : toute la page (que l’on appelle la 4 de couv’, ou quatrième de couverture, celle qui s’offre à vos yeux quand vous refermez un journal) est occupée par ce que l’on ne peut s’empêcher de voir comme une publicité. Une pleine page de pub, très bien conçue, pour un restaurant de la commune. Qui n’est pas vraiment une entreprise nouvelle, et qui, si toutefois elle l’était, bénéficie de neuf fois plus de place que chacune de celles que j’évoquais plus haut.

Loin de moi (vous me connaissez…) l’idée de nier le cadre exceptionnel de ce restaurant, la qualité des concerts qu’il nous propose tous les mardis de l’été (sans doute des groupes locaux, que je ne connais pas – on ne juge pas ce que l’on ne connaît pas – il peut même y avoir de vraies pépites parmi ces artistes), loin de moi l’idée de dénigrer la qualité de la cuisine, bien que j’aie eu des retours assez contrastés à ce sujet… Question de goûts.

Non. Ce qui m’ennuie, et qui me met mal à l’aise, c’est que le propriétaire de ce restaurant (dont je viens finalement moi-même de faire la pub, il ne pourra pas m’en vouloir sur ce point…) est le compagnon d’une adjointe au maire. La première année où la nouvelle municipalité est arrivée, il a obtenu le marché du repas des aînés (genre 400 repas) alors que ce marché est décidé par la commission des affaires sociales dont la compagne de ce restaurateur est vice-présidente, et détient la délégation (en clair, elle est adjointe aux affaires sociales).

Aux dernières Pâques, il a été organisé autour de ce restaurant une chasse aux oeufs pour laquelle, pendant toute la journée, les enfants et ados du CMJ (Conseil municipal des jeunes) ont assuré gracieusement l’animation, sous l’égide de leur guide spirituelle, conseillère municipale déléguée au CMJ et à la jeunesse (voir l’article page 16 du bulletin, « Suivez le guide », un titre très parlant !), élue comme l’adjointe compagne du restaurateur…

Et maintenant, la pub pleine page sur le journal de la ville de Saint Christol lez Alès !

Théoriquement, le coût du bulletin municipal d’une commune est intégré dans le budget communication, donc aucun annonceur ne le finance. Par conséquent, la pub pleine page de ce restaurateur ne lui a rien coûté. Ce qui représente pour le moins un traitement de faveur.

Si toutefois on lui a demandé une participation financière, c’est encore plus délicat : un annonceur qui paie peut exiger des compensations, par exemple, dans le cas présent, qu’on évite d’évoquer dans le journal l’existence d’autres restaurants sur la commune… Heu… C’est le cas, non ?

Si cela n’est pas un conflit d’intérêts, on ne doit pas en être loin…

Posted in Actualité, Saint-christol | Tagué: | 2 Comments »

Après l’horreur, l’abjection

Posted by Lionel Sugier sur 19 juillet 2016

conseiller_2017-768x1057

Avant de reprendre mes billets d’humeur sur ce blog, j’ai respecté les trois jours de deuil national décidés par le Président de la République, en hommage aux victimes de l’attentat de Nice.

Cela n’a pas été le cas d’un certain nombre de politiciens qui ont passé le week-end à utiliser ce drame de manière abjecte pour faire leur pré-campagne électorale.

Ceux qui lisent ce blog le savent, je n’ai aucune sympathie pour le gouvernement actuel de MM. Hollande et Valls. Mais j’ai été particulièrement écoeuré de la récupération politique de l’attentat par les Juppé, Sarkozy, Estrosi et autres Le Pen. À bien les écouter, s’ils avaient été au pouvoir, l’attaque n’aurait pas eu lieu… C’est trop facile, impossible à prouver, et tout simplement ignoble.

Un peu de pudeur et de décence n’auraient pas été de trop…

Posted in Actualité, Ras le bol ! | Leave a Comment »

Nice

Posted by Lionel Sugier sur 15 juillet 2016

Bien sûr, quand j’ai publié l’article qui précède, je n’étais pas au courant de l’attentat de Nice.

Il y avait Toulouse, puis Charlie, l’Hyper Casher, le Bataclan, Paris, les terrasses, les policiers tués… Maintenant il y aura Nice, un carnage perpétré lors de la fête nationale.

Bien sûr on pense d’abord à l’horreur, aux victimes, à leurs proches à qui l’on adresse toute notre compassion.

Que dire qui n’ait pas déjà été dit, trop souvent ?

Souhaitons que cet acte terrifiant ne nous rende pas plus racistes, plus belliqueux, plus refermés sur nous-mêmes, ne nous pousse pas dans les bras du FN qui n’attend que ça.

Posted in Actualité | 1 Comment »

La plus belle chanson du monde de la semaine (25)

Posted by Lionel Sugier sur 14 juillet 2016

coq musical

Tiens, en ce jour de fête nationale, je vous en offre deux pour le prix d’une. Et au lieu de glorifier le drapeau, que je vois un peu trop ces temps-ci, et l’hymne national, qui n’a jamais été ma tasse de thé, je préfère célébrer les femmes, avec deux artistes dont les noms se ressemblent et deux chansons presque homonymes, sorties la même année :

Jolie môme, paroles et musique de Léo Ferré, sur son album Paname (1960)

et

Ma môme, paroles de Pierre Frachet, musique de Jean Ferrat, d’abord sortie sur un 45 tours de Ferrat en 1960, puis sur son album Deux enfants au soleil (1961).

Deux images de la femme, sans doute pas si éloignées qu’il ne paraît.

Posted in Actualité, Sur nos platines | Leave a Comment »

La plus belle chanson du monde de la semaine (24)

Posted by Lionel Sugier sur 7 juillet 2016

guinguette

 

C’était bien (le petit bal perdu), paroles de Robert Nyel, musique de Gaby Verlor, interprétée par Bourvil, la première fois si je ne m’abuse sur un super 45 tours (4 titres) sorti en 1960, disponible aujourd’hui sur pratiquement toutes les compilations de l’artiste.

Posted in Sur nos platines | Leave a Comment »

Oh oui fais-moi 49.3 encore une fois

Posted by Lionel Sugier sur 6 juillet 2016

Aurel-49.3

Le 24 juin 2016, après le résultat du referendum sur le Brexit, Manuel Valls a déclaré : « C’est le moment de refonder et de réinventer une autre Europe en écoutant le peuple. » Oui oui. Il a dit ça.

Dix jours plus tard, le 4 juillet 2016, après quatre mois de mobilisation contre la loi travail, Manuel Valls a déclaré : « C’est le moment de refonder et de réinventer une autre France en écoutant le peuple. » Oups. Ah non. Il n’a pas dit ça.

Il a plutôt choisi d’utiliser une nouvelle fois le 49.3, sans écouter le peuple. On va voir maintenant si les frondeurs se décideront à mettre un caillou dans leur fronde en soutenant, voire en proposant avec les Verts et le Front de gauche, une motion de censure. Que la droite ne votera certainement pas, parce que la droite et les socialistes au gouvernement, c’est, heu, un peu pareil, finalement ils sont bien d’accord pour casser le code du travail. Non ?

Oui j’ai dit casser. Pourquoi ? Sinon, c’est qui les casseurs ?

À propos de cet article 49 alinéa 3 de la Constitution française qui permet au premier ministre d’imposer l’adoption d’un projet de loi, rappelons qu’il date de 1958, année où De Gaulle a fabriqué, avec entre autres son fidèle Michel Debré, une constitution (celle de la Vème République) entièrement faite à son bon vouloir. Rappelons qu’un certain François Mitterrand, après s’être opposé aux institutions de la Cinquième, s’en est bien accommodé lors de ses deux mandats présidentiels, dont le premier a commencé en 1981, il y a déjà 35 ans… Rappelons que M. Michel Rocard (paix à son âme) que tout le monde médiatique encense aujourd’hui, a utilisé 28 fois le 49.3. Valls à côté c’est un petit garçon…

Rappelons aussi, pour souligner la formidable évolution de l’indépendance de la presse, ce que disait le journal Le Monde en avril 2006 : « On ne dira jamais assez que l’usage de l’article 49.3 (…) ne peut être perçu que comme un déni de démocratie » et ce qu’il dit aujourd’hui : « De là à parler de déni de démocratie, il y a un pas qu’il serait absurde – et dangereux – de franchir. »

Vive la gauche de gouvernement ! Vive la presse libre ! Vive la Vème République ! Vive la France !

Posted in Actualité, Ras le bol ! | Leave a Comment »