Le Blog-Notes

Une pensée libre

Archive for février 2013

Mort d’un pape

Posted by Lionel Sugier sur 27 février 2013

stephane hessel

Non, il n’y a pas d’erreur dans le titre. Ni dans l’image.

Le mercredi 27 février 2013, deux événements se télescopent dans l’actualité. Le pape Benoît XVI fait ses adieux après l’annonce de sa démission. Parallèlement, on apprend le décès de Stéphane Hessel.

C’est à dessein que j’emploie le mot « parallèlement ». J’aurais pu dire « concomitamment » (abstraction faite de la laideur de ce mot) ou « simultanément » (qui n’aurait pas été totalement exact) ou encore utiliser des expressions comme « dans le même temps » ou « par ailleurs ».

Il y a pourtant un vrai parallèle entre ces deux événements. Stéphane Hessel n’était-il pas, depuis la parution de son livre « Indignez-vous ! », traduit dans des dizaines de langues, le pape de tous les révoltés de la planète ? Sa parole n’avait-elle pas acquis une portée internationale ? N’a-t-il pas des fidèles un peu partout, depuis Madrid et ses Indignados jusqu’aux USA avec le mouvement « Occupy Wall Steet » ?

Stéphane Hessel restera celui qui a longtemps attendu avant d’être enfin entendu. Le résistant inlassable. L’ami de Raymond et Lucie Aubrac, qui ont comme lui, jusqu’au bout, maintenu le combat contre toutes les oppressions.

Il fut aussi celui qui, calmement, sans violence, a soutenu le peuple palestinien contre la politique israélienne de colonisation, tout en reconnaissant la nécessité d’un État israélien, avec le retour aux frontières de 1967.

Oui, le pape de l’indignation nous manque déjà. Souhaitons qu’à l’instar du pape catholique, il soit vite remplacé, pas forcément par un homme, mais par les dizaines de milliers d’hommes, et de femmes, qui se sont reconnus dans sa parole.

PS 1 : le 11 octobre 1963, la disparition d’Édith Piaf éclipsait totalement dans la presse celle, survenue le même jour, de Jean Cocteau. On peut aujourd’hui constater que les choses changent, puisque le « départ » du pape Benoît XVI n’empêche pas les medias de faire leur une sur la mort de Stéphane Hessel.

PS2 : Stéphane Hessel était un fou de poésie. Le Réseau Éducation Sans Frontières et les éditions Indigène publient un CD qu’il a enregistré en 2011 pour le Réseau, où il dit des poèmes de Villon, Rimbaud, Apollinaire, Verlaine, Baudelaire… et même des poèmes en allemand, et du Shakespeare en anglais, entre autres. On peut se le procurer chez RESF, c/o EDMP, 8, impasse Crozatier, 75012 Paris ou bien en envoyant un mail à resf30@laposte.net, ou encore en téléphonant au o6 47 75 23 81 (RESF Alès).

Posted in Actualité | Leave a Comment »

T’en as pas marre de raconter toujours la même chose ?

Posted by Lionel Sugier sur 15 février 2013

On dira que mes obsessions me poursuivent… Et on aura sans doute raison.

Dans le tout dernier disque de Bob Dylan, « Tempest », publié en 2012 et que je vous recommande, la chanson finale, « Roll on John », est un hommage à John Lennon.

En 1997, Dylan chantait dans « Highlands », la dernière chanson de son CD « Time out of Mind » (plus de 15 minutes chrono) : « I’m listening to Neil Young… ». Autre hommage.

Pendant le concert célébrant les 30 ans de carrière de Bob Dylan, en 1993, Neil Young, parmi de nombreux artistes, jouait et chantait « Just Like Tom Thumb’s Blues » (1) puis déclarait au micro « Another song for you Bob ! » avant d’enchaîner sur « All Along The Watchtower »(1). Sur le livret du CD on voit une photo réunissant Neil Young, Bob Dylan et Eric Clapton, hilares.

Deux ans auparavant, dans son concert « Weld », Neil Young avait livré une version apocalyptique de « Blowin’ In The Wind », l’un des tout premiers tubes de Bob Dylan.

En 2012, Young chante dans son nouvel album « Psychedelic Pill » (2), avec Crazy Horse, dans « Twisted Road » : « First time I heard « Like a Rolling Stone » I felt that magic… » (« La première fois que j’ai entendu « Like a Rolling Stone » j’ai senti cette magie… »). Vous n’ignorez pas que « Like a Rolling Stone » est un des plus célèbres titres de Bob Dylan

Je viens de terminer le livre « Les lettres de John Lennon », rassemblées par Hunter Davies, le biographe officiel des Beatles. À deux reprises, Lennon écrit à des amis leur demandant, à l’époque où Yoko Ono et lui cherchaient un prénom pour leur fils à naître, ce qu’ils pensent de « Dylan Ono Lennon », précisant même à son ami Derek Taylor : « Dommage que le grand Zimm se soit approprié le nom… » (Zimm étant bien sûr Robert Zimmerman, alias Bob Dylan). (3)

Les grands esprits se rencontrent, dit-on. Les grands artistes se reconnaissent. John Lennon, Bob Dylan, Neil Young, et puis bien sûr Leonard Cohen (je n’ai rien trouvé sur lui le connectant aux trois autres, mais bon, je n’ai pas trop cherché, ça doit exister…) sont les Bach, Mozart et Beethoven d’aujourd’hui. Si vous ne me croyez pas, rendez-vous dans deux ou trois siècles. Vous verrez… On parie ?

Je suis même sûr que Notes en Stock (4) les jouera bientôt en version baroque !

(1)    Paroles et musique de Bob Dylan

(2)    Que je vous recommande…

(3)    Le gamin s’appellera finalement Sean.

(4) concert baroque de l’ensemble « Notes en stock » au temple d’Alès à ne pas manquer ce dimanche 17 février à 16h.

Posted in Actualité, Sur nos platines | Leave a Comment »