Le Blog-Notes

Une pensée libre

Archive for août 2010

Deux ou trois choses en revenant de vacances

Posted by Lionel Sugier sur 24 août 2010

1. Christian Estrosi. C’est le ministre ridicule désapprouvé y compris par son propre camp. Il voudrait que les maires qui ne luttent pas assez contre la délinquance soient sanctionnés. Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire à part placer des caméras partout ? Ce type-là n’aurait-il pas des actions dans une société de surveillance ? Je ne vois pas comment un maire peut stigmatiser ses semblables quand il est aussi ministre et qu’il sait que si la sécurité est un problème, ses solutions incombent légalement à l’État, qui ne cesse de supprimer des postes de gendarmes et de policiers.

2. Les Roms. Quelle honte. Sarkozy prépare, peut-être un peu tôt, les élections de 2012. On vire des gens qui devraient avoir leur place en France, qui vont rester 2 ou 3 mois en Roumanie et qui vont revenir, et on le sait. Pourquoi ne pas prendre le problème à bras le corps et trouver des solutions ici ?

3. Les gens du voyage. Grave problème pour Saint-Christol, qui devrait avoir une aire d’accueil et n’en a pas. La municipalité réfléchit à ce problème, et d’autres peuvent toujours nous donner des leçons, qui, élus avec le précédent maire,  ont soi-disant demandé cette aire depuis longtemps mais n’ont jamais fait grand chose pour l’obtenir. Il est facile d’être aujourd’hui dans l’opposition et d’avoir la solution à tous les problèmes, quand on a été dans la majorité et qu’on n’a rien résolu. Parce que, pendant les derniers mois on a été des dissidents. Des vrais rebelles. Des soixante-huitards de première. Et comme par hasard, c’est pendant ces derniers mois qu’on aurait fait des propositions intéressantes, bien sûr toujours refusées, et aujourd’hui rappelées à chaque conseil municipal. Ben, heu, pardon, mais non, Mme Coulet, M. Monier, vous ne me ferez jamais avaler ça. On était là, un certain nombre des élus de la majorité d’aujourd’hui. On est témoins. Vous avez été dans la majorité avant d’être dissidents. Et la seule chose qui vous a divisés, c’est le Serre d’Avène. Sinon, vous étiez d’accord sur tout. Y compris sur un retrait de Sirvin en cours de mandat, laissant la mairie à Suzanne Coulet. Vrai ou faux ?

4. Parler des problèmes de la classe moyenne permet d’avoir l’assentiment de ceux qui peuvent lire des blogs sur internet. Et aussi de ne pas parler de la classe qui est au-dessous de la classe moyenne, et qui morfle réellement. Et qui n’a pas toujours accès à internet.  Je suis un specimen de la classe moyenne, et cela ne me dérange pas de voter, mais aussi de payer plus d’impôts directs, qui sont progressifs, donc les plus justes. Encore une fois, pour nos opposants, leur position est facile, mais qui dit qu’ils n’auraient pas fait comme nous s’ils avaient eu en charge la commune ? Surtout quand on mesure ce que Sirvin nous a laissé…

Publicités

Posted in Actualité, Du Tag au Tag | 2 Comments »

Arpèges 2 : années lycée

Posted by Lionel Sugier sur 4 août 2010

Au milieu des années 70, au lycée d’Alès (que l’on n’abréviait pas encore Jibédé), deux catégories de fans de musique rock s’opposaient : ceux qui aimaient les formations s’inspirant des Who, de Led Zeppelin, de Deep Purple et des Stones, les groupes aujourd’hui qualifiés de représentants du « glam rock » (terme que je n’ai jamais entendu à l’époque…) et ceux qui préféraient un rock plus emphatique, plus ambitieux, qu’on a également qualifié plus tard de « rock planant ».

J’étais parmi les premiers. J’achetais tous les 45 tours de Slade ou des Sweet. Ce rock énergique, festif, simple (simpliste ?) aux morceaux courts et faciles me réjouissait. Parmi mes amis proches était Roby, aujourd’hui connu localement comme un membre des « Renés ». Lui son truc c’était Pink Floyd.

On se chambrait quotidiennement sur nos goûts musicaux respectifs, défendant qui l’inventivité et la profondeur de son groupe préféré, qui son énergie et son enthousiasme. Un jour, Roby m’a dit « Tu verras bien ce qu’on dira sur Pink Floyd dans 10 ans, quand plus personne ne connaîtra Slade depuis longtemps… »

Force est de constater qu’il avait raison. Son groupe fétiche est devenu très vite un des plus grands groupes de la planète, alors que Slade est passé aux oubliettes.

Je me suis d’ailleurs rapidement rangé à son avis, en devenant quelques mois plus tard un grand adepte de Pink Floyd et de tous ceux qui font partie de cette mouvance : The Grateful Dead, Caravan, Jethro Tull, King Crimson, Genesis, Yes…

Mais voyez un peu le côté farceur de l’Histoire : un jour Internet vint… Et si aujourd’hui on va chercher sur la toile du côté de Slade, on s’aperçoit que ce groupe existe toujours, et que ses fans, des purs et durs, sont toujours là pour adorer l’ex leader Noddy Holder, ses hauts de forme, ses talons compensés et ses ridicules salopettes à carreaux, et ne l’ont jamais lâché.

Alors que le Floyd est depuis longtemps bien malade, avec des problèmes de fric, d’egos et d’inspiration qui datent déjà de vingt ans…

Il ne faut jamais faire la croix sur ses premières amours, même si les suivantes ont été bien plus satisfaisantes. J’ai tous les disques de Pink Floyd, et j’aime encore même les moins bons.

Quelqu’un aurait un vieux Slade à me prêter ?

Posted in Sur nos platines | 6 Comments »