Le Blog-Notes

Une pensée libre

Intimes convictions

Posted by Grégoire Abitan sur 15 juin 2010

Décidément c’est une manie ! Dès le titre, je tente de semer le trouble en vous.

Alors que viennent de passer quelques jours sans nouveaux billets (Fini ? Le sac à humeurs s’était vidé ?), je réalise que cet exercice nous entraîne bien plus loin que la nécessaire expression de nos humeurs. On a commencé par évoquer nos lectures, nos musiques et voilà qu’ensuite on a enchaîné avec des souvenirs d’enfance.

Ce blog tournera-t-il en journal intime ? Faut-il en changer la présentation et mettre de la décoration avec des fleurs sur les côtés, de l’encre bleue, un petit cadenas pour l’ouvrir et commencer chaque billet par « Cher journal… » ? Mais qui pourrait être intéressé alors par ces remontées de nos passés respectifs ?

Pourtant, malgré ce travers qui pointe, nous restons totalement dans la traduction de nos convictions. Et ces convictions sont entières sur tous les sujets.

C’est vrai, il y a peu de commentaires sur nos articles (au passage, un cordial bonjour à Arnaud), et je pensais que, comme nos proches nous le répètent, c’était en raison du côté parfois « intello » (un ami qualifie même cela affectueusement d’un : « Mais, vous êtes de grands malades ! »– au passage cette fois, un cordial bonjour à Chris !-). À la réflexion, c’est peut-être en raison de cette intimité dévoilée qui place chacun devant ses propres pensées personnelles, que peu d’entre vous se lancent dans les commentaires.

Pourtant, on n’est fait de rien d’autre que de mots et il est vite grisant de laisser ses doigts courir sur le clavier. Allez-y, essayez, vous sentirez aussi cette impression libératrice qu’il y a à livrer quelque chose de soi. Surtout que personne n’est forcé de venir ici lire quoi que soit.

Et s’impliquer c’est aussi ce qu’on attend de nous en tant qu’élus non ? Vous voyez, on ne sort pas vraiment du sujet…

Publicités

3 Réponses to “Intimes convictions”

  1. Cassandre said

    Bonjour,

    Des représentations de Freud suivies d’une interrogation sur la possibilité de voir évoluer ce blog en journal intime et d’une invitation faite au lecteur à livrer quelque chose de lui.
    La chronique et ses commentaires sont-elles assimilées par l’auteur à une (auto) analyse ?

    Cordialement,

  2. Rassurez-vous ! Il n’y avait là qu’un clin d’oeil (pour l’illustration) et que la crainte d’un travers et non le souhait d’une évolution. Cela étant, il est vrai que la frontière est très vite franchie dès lors qu’on exprime son humeur personnelle.
    Vous êtes heureusement là pour nous recadrer et nous faire comprendre qu’on peut aussi créer des blogs plus persos ailleurs…

  3. Cassandre said

    Je n’étais pas inquiète! J’aurais surement du mettre 🙂 aprés le point d’interrogation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :